Construire une maison passive : les étapes 

Imaginez une construction, comme si elle avait été recouverte d’un manteau qui la protège en hiver et en été. Il fait beau à l’intérieur, car vous évacuez la chaleur et la gardez occupée. C’est encore mieux si, en plus, le temps est encore ensoleillé et que vous n’avez plus besoin de chauffer. Pour en savoir plus, contactez Label-properties . Néanmoins, il est nécessaire d’empêcher le soleil d’y pénétrer pour éviter la surchauffe. L’idée du bâtiment passif est la chaleur dégagée à l’intérieur du bâtiment (objets ménagers, appareils électriques) et celle fournie de l’extérieur (lumière du soleil) suffit à couvrir les besoins de chauffage. Un bâtiment qui ne perd pas de chaleur est interne et ne nécessite pas de chauffage pour rester agréable à vivre. Dans une construction classique, le système de chauffage est utilisé pour compenser la perte de chaleur.

Construction maison passive : les différents coûts

Vous vous posez légalement la question du prix des maisons de luxe Côte d’Azur. Et bien sûr, ils sont plus chers: de meilleurs matériaux, l’intervention d’un architecte ou d’un bureau d’étude, une structure supérieure plus excellente, etc. La facture augmente. Par conséquent, on pense que la construction d’une maison passive peut coûter entre 15% et 25% de plus qu’une maison «conventionnelle hors site». Cependant, ce surcoût initial doit être mis en contraste avec les économies réalisées: la maison passive vous permet de réaliser des économies considérables à long terme en vous évitant le chauffage et la climatisation en été. Alors le pari est intéressant si vous construisez à vie.

La «construction à énergie positive»

La santé et le confort sont les critères clés pris en compte dans la maison à énergie positive. La méthode implique des types de modes de vie et de bâtiments et est globale. Une maison positive produit plus d’énergie qu’elle n’en absorbe, et la «construction à énergie positive» ou même BEPOS est une notion radicale qui devrait établir de nouvelles normes de construction dans un avenir très proche. La théorie d’une maison à énergie favorable est intuitive et particulièrement simple: il s’agit de générer plus d’énergie qu’elle n’en consomme pour ses habitants et votre maison. Ce bilan énergétique est calculé sur une échelle d’un an et prend également en compte toutes les consommations, y compris la ventilation, le chauffage, les appareils divers et la lumière. Pour pouvoir minimiser son empreinte, la maison à énergie positive bénéficie tout d’abord d’un design: tandis qu’une architecture veille à éviter les points de réduction de la chaleur, la conception de la pièce et les puits de lumière assurent l’ensoleillement toute la journée Une source telle que l’énergie solaire ou éolienne assure la production d’énergie, avec l’ajout du chauffage par une pompe à chaleur géothermique.

Articles de la même catégorie :